Welcome to Heydar Aliyevs Heritage Research Center

Lettre de M. Heydar Aliyev, Président de l’Assemblée parlementaire de la République autonome du Nakhitchevan, à M. Bill Clinton, Président des Etats-Unis – le 20 janvier 1993


 «Monsieur le Président,

En novembre 1992, en réponse à son président M. Levon Ter-Petrossian, le président des Etats-Unis M. Georges Bush avait décidé de fournir une aide humanitaire à la République d’Arménie, aide motivée par le fait que cette République avait subi pendant une longue période un blocus économique. Le 4 décembre 1992, à Erevan, le représentant des Etats-Unis a annoncé la mise en place de cette aide humanitaire.

Nous comprenons bien cette mesure humanitaire du président Georges Bush. A ce titre, nous voudrions vous informer qu’il y a plus de huit mois que la République autonome du Nakhitchevan, appartenant à la République d’Azerbaïdjan, est soumise elle aussi à un blocus économique sévère. Toutes les lignes de communications reliant le Nakhitchevan avec la partie principale de l’Azerbaïdjan passant à travers le territoire de l’Arménie sont détruites. Par conséquent, de grosses difficultés ont surgies dans l’économie du Nakhitchevan en matière de réserves de nourriture, en matière d’énergie électrique, de carburants et de satisfaction des besoins minimaux de la population.

Au cours des cinq derniers mois, la population de la République autonome de Nakhitchevan a vécu grâce aux crédits alloués par le gouvernement de la République de Turquie, grâce aux produits alimentaires provenant de la Turquie et aux produits alimentaires et aux carburants provenant de la République d’Iran.

Pour sortir le Nakhitchevan du blocus économique, tous nos efforts pour rétablir la liaison ferroviaire entre le Nakhitchevan et Bakou à travers le territoire de l’Arménie, ainsi que les lignes électriques et les conduites de gaz, n’ont donné aucun résultat. La seule communication entre le Nakhitchevan et Bakou est le transport aérien. Mais cela assure difficilement le transport des gens.

La rigueur de l’hiver a tendu une situation déjà fragile, les réserves alimentaires provenant de la Turquie s’épuisent. La situation est très alarmante.

Dans les circonstances actuelles qui sont celles de votre installation au poste de président des Etats-Unis, je vous prie d’apporter une aide humanitaire à la République autonome du Nakhitchevan.

Je pense que le président de la République d’Azerbaïdjan, M. Abulfaz Eltchibey, approuvera cette demande. Lui-même s’attache à prendre des mesures afin de résoudre les problèmes sociaux et économiques du Nakhitchevan.

J’espère, Monsieur le Président des Etats-Unis, que cette demande d’aide à la République autonome du Nakhitchevan, qui a une longue frontière avec la République d’Arménie, sera étudiée avec attention et qu’elle sera l’illustration convaincante de l’attitude bienveillante et attentionnée des Etats-Unis envers notre région».

«Triomphe de la détermination», Bakou, 1995, page 378